Loading...

10% offerts sur votre première commande

Subscribe to our newsletter and get a discount on your first order.

categories

Vins Orange

Origine et implantation géographique des vins orange naturels

Les vins oranges naturels constituent à la fois la tendance la plus ancienne de l’élaboration des vins tels que nous les connaissons, et ont en même temps une côte non négligeable ces dernières années. Ce sont des vins blancs dits de macération, dont la couleur intense qui leur est propre donne lieu à leur dénomination de vin orange. Ces vins sont élaborés avec des variétés de raisins blancs et gris systématiquement cultivés de manières naturelle et responsable. C’est-à-dire qu’ils sont cultivés selon les principes de l’agriculture biologique et biodynamique, avec des vendanges manuelles, sans pesticides de synthèse et avec des doses de sulfites ajoutés réduites en cave. Les vins oranges sont historiquement originaires de Georgie, et se caractérisent, au delà de leur couleur orange ou jaune intense, par une complexité aromatique très importante et un volume de bouche décuplé par rapport aux vins blancs secs naturels. D’autre part, on peut noter la présence non consensuelle de quelques tanins qui amènent de la complexité et une finale de bouche sur la longueur. 



Elaboration des vins orange naturels

Les vins oranges naturels sont élaborés selon le principe de macération, à l’instar des vins rouges, à ceci près que les raisins utilisés sont issus de variétés blanches ou grises. On peut d’ailleurs considérer que les vins oranges sont des raisins blancs vinifiés comme des vins rouges. Les raisins blancs cultivés en biodynamie sont ramassés à la main une fois la maturité optimale obtenue afin de conserver l’intégrité physique et gustative des baies. Ces dernières sont incorporées sans ajout de sulfites dans des cuves en béton ou en inox, avec ou sans leurs rafles, et sont laissées en macération pendant une durée variable avec des opérations d’extractions douces régulières (pigeage, infusion, remontages,..). Ces opérations vont permettre d’apporter au vin plus ou moins de tanins, qui constituent la couleur et l'astringence, l’amertume des vins oranges naturels. La fermentation des jus de raisins se fait par les levures dites indigène, naturellement présentes sur les baies de raisin. Une fois la fermentation alcoolique arrivée à terme, les raisins sont séparés des jus par gravité et pressés. Les jus de goutte et les jus de presse sont ensuite assemblés jusqu’à trouver le juste équilibre entre acidité et astringence.

Les vins sont ensuite élevés en cuve ou en bois, selon que l’on s’oriente vers des vins plus tanniques, massifs, de garde et avec des arômes relatifs au bois, ou des vins plus légers, de consommation plus immédiate. 

 

Les différents vins orange naturels

Les vins oranges naturels sont des vins actuellement très présents en Alsace, avec quelques ténors de la discipline comme Jean-Marc Dreyer, et des cépages endémiques qui se prêtent à l’exercice. Depuis quelque temps, les vins orange naturels reviennent sur le devant de la scène et de nombreuses régions se lancent à l’élaboration de ce type de vins blancs de macération. Les différents climats, sols, cépages utilisés et techniques de vinification donnent des vins oranges naturels avec des identités propres et des profils divers.

Les vins oranges naturels d’Alsace et de Lorraine sont des vins marqués par des composantes aromatiques très importantes du fait des cépages utilisés comme le Gewurztraminer, le Riesling, le Muscat ou le Pinot gris, qui sont des variétés relativement aromatiques, sur des notes tropicales et de fruits blancs, avec certaines notes poivrées.

Certaines autres régions produisent des vins oranges tels que les vins du Sud-Ouest incluant notamment la région de Bordeaux avec des vins élaborés avec des cépages locaux tels que le Semillon blanc, sur des notes gourmandes de fruits exotiques mûrs. Les Charentes proposent quant à elle, grâce à l’initiative de quelques vignerons, des vins oranges naturels avec des cépages locaux tels que l’Ugni Blanc. Un cépage pauvre aromatiquement qui développe une vraie identité lorsque qu’il est fermenté en macération pelliculaire, développant ainsi des notes d’écorce d’orange, de pêche et de poivre blanc.
D’autres variétés sudistes peuvent être utilisées comme le grenache blanc et le muscat, avec leurs qualités qui confèrent aux vins des notes fumées et d’agrumes. On retrouve également en Italie de talentueux vignerons comme Radikon ou Gabrio Bini qui produisent des vins oranges naturels exceptionnels à partir de cépages endémiques de leurs régions.

Tous ces vins sont réalisés le plus naturellement possible sans intrants chimiques.

Filtres actifs